print
 

La mobilisation de la Seine-Saint-Denis et de Plaine Commune pour Paris 2024 s’affiche en grand porte de la Chapelle

Les automobilistes et les membres de la commission d’évaluation du CIO (présents du 13 au 17 mai) pourront découvrir le portrait géant de Sarah Ourahmoune, ancienne athlète et vice-championne olympique de boxe aux Jeux de Rio, ambassadrice de cette campagne de mobilisation des habitants pour faire gagner Paris 2024, et la Seine-Saint-Denis.

Les collectivités de Seine-Saint-Denis se mobilisent de manière exceptionnelle en faveur de la candidature de Paris aux Jeux olympiques et paralympiques 2024, à la hauteur de l’héritage attendu pour leurs territoires et les habitants. Cette mobilisation s’est notamment traduite par la tenue de réunions de concertation sur les JO dans tous les territoires, mais également par la signature d’un protocole de coopération conjoint avec la Ville de Paris pour accélérer la mise en œuvre des projets et politiques publiques grâce à la dynamique de la candidature.

Convaincu que les habitants, les acteurs sportifs, culturels, économiques de la Seine-Saint-Denis doivent être au cœur du projet, le Conseil départemental, les EPT Plaine Commune, Paris Terres d’Envol et Est Ensemble ont décidé de lancer une campagne de communication dans l’ensemble du département pour mettre en lumière les nombreux atouts de nos territoires pour faire gagner Paris 2024, le 13 septembre prochain à Lima.

Grâce au soutien de JC Decaux, Partenaire Officiel de Paris 2024 et d’Olivier Pelat, président de la société Européquimement, le Département et Plaine Commune dévoilent à partir du 2 mai une déclinaison très grand format de cette campagne, à la porte de la Chapelle, à proximité du boulevard périphérique et de l’autoroute A1. Les automobilistes et les membres de la commission d’évaluation du CIO (présents du 13 au 17 mai) pourront découvrir le portrait géant de Sarah Ourahmoune, ancienne athlète et vice-championne olympique de boxe aux Jeux de Rio, ambassadrice de cette campagne de mobilisation des habitants pour faire gagner Paris 2024, et la Seine-Saint-Denis.

Lien vers les photographies ICI

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.


Dans  Espace presse

Nouvelle hausse du versement transports pour le 93 et le 94 : un coup bas pour les entreprises et l’emploi !

Communiqué de presse commun du département de la Seine-Saint-Denis et du département du Val de Marne.



Adieu, l’ami  !

Déclaration de Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis publiée le 12 novembre 2017 à propos de la mort de Jack Ralite.


Charte de partenariat entre le département et utb, une première avec une SCOP !



Mardi 7 novembre 2017, Stéphane Troussel, Président du Conseil Départemental, et Charles-Henri Montaut, président-Directeur Général d’utb, première SCOP de France du bâtiment, ont signé la quatorzième charte de partenariat « Seine-Saint-Denis Égalité ».


Educ’ARTE : un nouveau catalogue culturel à disposition de tous les collégiens de Seine-Saint-Denis

Véronique Cayla, présidente d’ARTE France, et Stéphane Troussel, président du Département de Seine-Saint-Denis, ont signé un accord permettant aux 125 collèges du territoire de s’abonner à Educ’ARTE, outil d’apprentissage et d’éveil à la culture conçu par ARTE.


Mme la Ministre, les transports du quotidien en Seine-Saint-Denis, c’est maintenant qu’on en a besoin !

Madame la Ministre des Transports, vous réaffirmiez ce matin sur France Inter vouloir d’ici la fin du quinquennat permettre à chaque Français d’avoir une alternative à la voiture particulière, aux transports polluants.




Pétition lancée face aux menaces de suppression du département de la Seine-Saint-Denis

Pour Stéphane Troussel " STOP au big-bang institutionnel avec pour conséquences moins de services publics de proximité et moins de démocratie, je lance une pétition en Seine-Saint-Denis car nous ne nous laisserons pas piétiner par la machine bureaucratique élyséenne".


Ça avance enfin pour le T1 à l’Est !

Ce mardi 3 octobre 2017 en conseil d’administration d’Île-de-France Mobilités (ex STIF), les administrateurs ont adopté –à l’unanimité- la première convention de financement de ce projet tant attendu et structurant pour le territoire.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 280