print
 

Le monde sportif de Seine-Saint-Denis dessine ses Jeux

Jeudi 23 juin 2016, le monde sportif de Seine-Saint-Denis a fait part de ses propositions pour animer le projet olympique Paris Seine-Saint-Denis 2024. Cette concertation s’inscrit dans une série d’ateliers conduits auprès de différents publics dans le département.

Début juin, c’étaient les collégiens de Seine-Saint-Denis qui étaient mis à contribution pour enrichir le projet olympique Paris Seine-Saint-Denis 2024. Jeudi 23 juin, à l’espace Pierre-Peugeot d’Aulnay-sous-Bois, le monde sportif de Seine-Saint-Denis – dirigeants de clubs, entraîneurs, professeurs de sport, présidents d’associations et élus – leur a emboîté le pas.

Organisée conjointement par le Département, le Comité olympique départemental sportif (CDOS) et la FSGT (Fédération sportive et gymnique du Travail), cette soirée se voulait une chambre d’échos pour relayer les attentes des différentes composantes du monde sportif par rapport à la candidature pour les Jeux 2024.

Les intervenants y ont fait valoir que le projet olympique devait servir de moteur de développement pour le département, afin d’y réduire les inégalités sociales et territoriales. Des Jeux en 2024 seraient notamment une occasion unique pour accélérer la construction d’équipements sportifs, domaine dans lequel le Département présente un certain retard. D’autres propositions ont été formulées, comme la possibilité pour les pratiquants de faire partie des staffs d’organisation des compétitions lors des JO ou le développement d’un réseau de pistes cyclables qui relierait entre eux les différents sites de compétition.

JPEG - 40.1 ko

Les attentes du mouvement sportif sont résumées dans un appel que l’on peut d’ailleurs signer en ligne (http://jop2024unechancepourle93.fr).

« A travers ces concertations, nous voulons enrichir la candidature car le jour J de l’attribution des Jeux, il ne suffira pas d’avoir le meilleur dossier technique ni même le plus bel héritage, il faudra aussi montrer notre enthousiasme », a souligné Stéphane Troussel, président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis.

« Il ne faut pas que ces Jeux soient seulement un mois de compétition pour le département. Car le sport n’est qu’un outil, pas une finalité. Il doit être mis au service de la société, de l’épanouissement, du vivre ensemble », a de son côté insisté Thierry Rey, ancien champion olympique de judo à Moscou, en 1980 et par ailleurs membre du comité de candidature.

Le 28 juin, une concertation similaire aura lieu entre représentants du monde économique, avant qu’en septembre 2016, les acteurs de la culture ne soient eux aussi sollicités.

Christophe Lehousse

JPEG - 25.5 ko

à lire aussi