print
 

Parcours d’Education aux Regards

Le dispositif a pour spécificité d’interpeller la diversité des cultures numériques contemporaines et de provoquer la rencontre avec des champs artistiques variés.

Les parcours ont vocation à interroger toutes les formes d’images, hors cinémas, sous l’angle exigeant de la création. Il s’agit d’offrir aux collégiens les moyens de s’approprier les images pour mieux les appréhender, de questionner la forme du langage « non verbale » qu’elles proposent et la notion d’intentionnalité qu’elles supposent.

 Collectif Ramdam, théâtre et vidéo

La structure culturelle partenaire : Nouveau Théâtre de Montreuil
L’établissement : Collège Lenain de Tillemont à Montreuil

Le projet :

Le spectacle « Buzz » est une fable contemporaine sur notre société hyper-connectée. Par cette création, qui mêle théâtre et vidéo, le collectif Ramdam pose avec humour la question du vivre-ensemble à l’ère du « tout-communication » et ouvre un espace de dialogue entre les générations sur leur expérience du numérique au quotidien.

Suivant le même processus de création que pour le spectacle, les membres du collectif proposeront aux élèves de réaliser un « détournement de buzz(s) ». Ils effectueront avec eux un travail d’analyse critique de vidéos trouvées sur le net pour les mener ensuite à la création de leur propre « buzz » : de sa conception (recherche d’images, travail de la vidéo) à sa diffusion (nouveaux médias, réseaux sociaux) jusqu’à son interprétation lors d’une performance sur scène en fin d’année.

 Noé Grenier, digital storytelling

La structure culturelle partenaire : Forum des Images
L’établissement : Collège Henri Wallon à Aubervilliers

Le projet :

Snapchat est aujourd’hui le réseau social le plus utilisé chez les jeunes. Pour le projet « Snap Art Story », le Forum des images proposera à des collégiens de s’appuyer sur leur connaissance et usage de l’application pour réfléchir à la question de la mise en scène de soi-même par l’image.

Accompagnés par Noé Grenier, artiste pluridisciplinaire spécialisé sur les questions de détournement d’images, ils réfléchiront à la notion de construction d’un récit virtuel (« digital storytelling »), aux concepts d’identité réelle et d’identité fictive, et utiliseront certaines fonctionnalités de l’application (déformer, embellir, dessiner, superposer…) pour créer de véritable « stories » ou récits créatifs.

 Florence Levillain, photographie et création sonore

La structure culturelle partenaire : Cité de la Musique – Philharmonie de Paris
L’établissement : collège Langevin Wallon à Rosny-sous-Bois

Le projet :

Le projet « Cosmos » prend appui sur l’œuvre musicale « Les Planètes » de Gustav Holst qui sera jouée au mois de novembre à la Philharmonie de Paris accompagnée d’images projetées de la Nasa. A partir de cette création, les élèves réfléchiront aux notions de « cosmos », d’ « univers » et s’interrogeront sur la place du réel et du fantastique dans la création artistique.

En partant de ce travail, ils questionneront ensuite le regard porté sur notre environnement quotidien, notre « micro-cosmos », et travailleront à la production d’images photographiques. Ils réaliseront ensuite leur propre création sonore en dialogue avec les images en s’appuyant sur différents moyens technologiques innovants, et notamment un dispositif interactif développé en partenariat avec l’Ircam (dispositif « Walkers ») qui permet de jouer et d’interagir avec des sons en direct et en mouvement.

 Camille Gershel Hautefeuille, écriture multimédia

La structure culturelle partenaire : Maison du Geste et de l’Image
L’établissement : Collège Théodore Monod à Gagny

Le projet :

Camille Gershel Hautefeuille, réalisatrice et monteuse, propose à une classe de collégiens de créer et d’animer, durant plusieurs mois, son propre blog.

L’objectif est de réfléchir collectivement aux nouveaux moyens de communication en ligne et aux espaces de liberté qu’ils offrent pour s’exprimer et mettre en scène la réalité.

Ainsi, les élèves seront amenés à manier et combiner différents modes d’écritures (textes, photographies et réalisation de vidéos) pour mener une réflexion globale sur la frontière entre réalité et fiction. Petit à petit les sujets mis en ligne sur ce « vrai-faux » blog deviendront de moins en moins factuels et de plus en plus inventés, dans une démarche créative laissant place au rêve, à l’émotion et à l’imaginaire.

 F93, workshop pluridisciplinaire

La structure culturelle partenaire : F93, workshop pluridisciplinaire
L’établissement : Collège Politzer de Bagnolet

Le projet :

Pour ce parcours, l’association F93 propose un mode opératoire innovant, sous forme de « workshop » mené sur une semaine complète, qui placera les élèves en situation de concepteurs et d’acteurs de la réflexion autour des images.

Accueillis dans un lieu culturel de la Seine-Saint-Denis, ils participeront à une série d’ateliers, de rencontres et de débats autour de la question de l’image, avec l’intervention de représentants des arts, des médias, des sciences et du numérique (par exemple : un philosophe spécialiste de l’art et des images, la Fédération des aveugles de France, un historien et critique d’art, un graphiste – développeur web, un cartographe, etc.).

Ils seront impliqués dès le début du projet dans l’élaboration du programme (choix des invités, typologie des actions ; etc.) et seront acteurs, le dernier jour de la semaine, de la présentation de la démarche au public.

 Irvin Anneix et le Galactik ensemble, cirque et vidéo

La structure culturelle partenaire : Cinémas 93 (en partenariat avec Houdremont – scène conventionnée)
L’établissement : Collège Joliot Curie à Stains

Le projet :

Le projet « Graphi-chutes » repose sur la rencontre entre deux univers artistiques : le collectif de cirque « Galaktik Ensemble » (en résidence au Centre culturel Jean Houdremont de La Courneuve, partenaire du projet) et le designer multimédia Irvin Anneix.
Lors des ateliers, les élèves se verront proposés une double pratique : à la fois corporelle pour travailler la question du mouvement et des interactions avec les objets et audiovisuelle par le biais de la réalisation de courtes pastilles vidéos. Dans la lignée du genre cinématographique du burlesque et du « slapstick » (de l’anglais slap stick, « bâton claqueur », forme d’humour impliquant une part de violence physique volontairement exagérée), ils mèneront une réflexion sur la place de l’absurde et du gag dans le langage audiovisuel d’aujourd’hui.

 Marion Balac et Carine Klonowski, art vidéo

La structure culturelle partenaire : La Gaité Lyrique
L’établissement : collège Claude Debussy à Aulnay-sous-Bois

Le projet :

Dans le projet « Desktop movies », les élèves relèveront le défi de faire de la vidéo sans caméra. Ils donneront vie à de courts récits en animant des éléments visuels trouvés sur internet ou créés depuis l’ordinateur : photos, texte écrit en direct, dessin, gif, extraits de vidéos, cartographie, navigation sur « Google street view », images trouvées en ligne, etc.

Accompagné par l’artiste Marion Balac, chaque élève préparera et organisera les éléments qui apparaîtront à l’écran, à la manière d’un story board, en vue d’une capture finale en une "prise" (à la manière des films tournés-montés) de la succession d’éléments permettant de raconter ce court récit. Ce projet les amènera à une réflexion globale sur les nouvelles formes de création possibles et les poussera à envisager Internet, non comme un seul espace de communication, mais aussi comme un laboratoire d’expression artistique.

 Jérôme Fino et Sarah Brown, installation audio-visuelle

La structure culturelle partenaire : Les Instants chavirés
L’établissement : Collège en cours de recherche

Le projet :

Dans notre monde de tous les jours, il existe une multitude de mondes encore inconnus, notamment ceux du (très, très) petit. Dans ce projet, l’artiste Jérôme Fino amènera une classe de collégiens à utiliser et détourner plusieurs outils et techniques (vidéo, photographie, microscope et loupe, scanner, dessin, enregistrement sonore) pour prélever des fragments de la réalité macroscopique qui nous entoure et en ré-inventer l’histoire.

Dans un démarche proche de la recherche scientifique, la vidéaste Sarah Brown invitera en parallèle les élèves à partager leurs expériences devant la caméra et à raconter le fruit de leur travail collectif. La restitution publique prendra la forme d’une installation audio-visuelle, qui s’envisagera comme un laboratoire expérimental.

 Collectif #Dysturb, photojournalisme et street art

La structure culturelle partenaire : Citoyenneté jeunesse
L’établissement : Collège Rosa Luxemburg à Aubervilliers

Le projet :

#Dysturb est un réseau de photojournalistes motivés par le désir de rendre l’information visuelle accessible gratuitement, à un large public, en collant des affiches grand format dans les rues.

Dans ce projet, les élèves deviendront à leur tour des contributeurs du collectif en investissant trois échelles différentes pour diffuser l’information : le collège, la ville et Internet. Ainsi les murs de l’établissement seront investis à plusieurs moments de l’année et une action "street art", sera menée dans la ville par le biais d’une campagne de collage d’affiches (en accord et en partenariat avec la municipalité). En parallèle, un compte Instragram sera alimenté par les élèves permettant ainsi de compléter la réflexion menée dans l’espace public « physique » par un travail dans l’espace public « virtuel ».

 Laurent Bazin, installation sensorielle

La structure culturelle partenaire : Le Centquatre
L’établissement : Collège Jean Vilar à La Courneuve

Le projet :

En contrepoint de notre consommation courante d’images, immédiate et surtout fonctionnelle, le projet « Les boites à voir » a pour ambition de réenchanter notre rapport à l’image.

Ainsi, accompagnés de l’artiste Laurent Bazin et son équipe, les élèves créeront des dispositifs de « boites » en volume dans lesquelles le spectateur s’immerge et accède à un univers poétique. L’univers présenté pourra être travaillé de manière visuelle, par l’utilisation d’éléments miniature (maquettes, objets naturels, filtres photographiques, LED programmée, mini-vidéoprojecteurs, etc.) mais aussi par des éléments sonores et olfactifs.

 Edith Roux, vidéo et création sonore

La structure culturelle partenaire : Canal 93
L’établissement : Collège Pierre Semard à Bobigny

Le projet :

En partant de vidéos réalisées par les collégiens avec leurs téléphones portables, un travail de montage et de « mashup » (mélange, recyclage) sera effectué pour aboutir à la création d’une narration visuelle commune au groupe.

Un travail sonore et musical sera ensuite envisagé (travail de la bande son et des voix-off) et l’ensemble sera présenté sous la forme d’une installation interactive en fin d’année. Les spectateurs pourront ainsi agir en direct sur le déroulement des vidéos en utilisant des techniques de reconnaissance gestuelle (par le biais de capteurs) et venant ainsi bousculer la narration linéaire.

 Juliette Champain, illustration et graphisme multimédia

La structure culturelle partenaire : Centre de promotion du livre jeunesse
L’établissement : Collège Olympe de Gouges à Noisy-le-Sec

Le projet :

Juliette Champain est designer graphique et co-fondatrice du collectif lab212 qui regroupe des artistes multimédias, réunis par la volonté de porter un regard artistique sur la rencontre entre le monde réel et le monde virtuel.

Dans ce projet, elle proposera aux collégiens de prendre comme point de départ l’œuvre du peintre David Hockney (dont une rétrospective est en cours au Centre pompidou) pour mener un travail d’analyse de l’image et pratiquer le dessin en mêlant des techniques et supports à la fois traditionnels et technologiques : gravure sur métal, dessin sur IPad et ordinateur, photo-montage, etc.


PDF - 23.7 ko
Cahier des charges "Parcours d’Education aux Regards"
PDF - 1.9 Mo
Plaquette édition 2017-2018
À LIRE AUSSI

La Seine-Saint-Denis veut les Jeux !

Tous les articles en lien avec la candidature de Paris et la Seine-Saint-Denis pour l’organisation des JOP 2024.


Sport et loisirs pour tous

Le Conseil général de la Seine-Saint-Denis met en œuvre une politique publique innovante en faveur du sport et des loisirs, qu’il considère comme une source essentielle d’épanouissement personnel et d’enrichissement collectif.


Une politique sportive et de loisirs ambitieuse

Depuis près de trente ans, le Département accompagne les évolutions du mouvement sportif et celles des acteurs de l’éducation populaire et des loisirs, dans un échange permanent et fécond.


Le SCOTES pour des aménagements sportifs durables

Parce que les pratiques sportives ont évolué, le Département met en place un Schéma de Cohérence Territoriale des Équipements Sportifs (SCOTES) pour rétablir l’égalité des territoires.


Charte éthique du sport

Elle reprend les grands principes de lutte contre le dopage, les tricheries, les discriminations et les violences.

0 | 5 | 10

Dans  Éducation artistique et culturelle

In Situ, artistes en résidence dans les collèges

Onze nouveaux artistes en résidence dans les établissements scolaires du département.


Collège au cinéma

Collège au cinéma est une action pédagogique, artistique et culturelle qui permet un apprentissage du regard et une ouverture sur le monde, en proposant des projections en salle de cinéma.


1% artistique dans les collèges

Le Département rend l’art accessible à tous grâce au 1% artistique dans les collèges.


La Culture et l’Art au Collège

Ce plan répond à une préoccupation forte du Département en matière d’éducation artistique et culturelle.


Enseignements et pratiques artistiques en amateur

Le Département encourage le développement des pratiques artistiques en amateur et leur rencontre avec la création contemporaine